Volley Ball Sport intéractif


Volley-ball est l’un des jeux les plus interactifs. Il s’agit d’un jeu d’intuition, d’imagination, d’improvisation – mais surtout, de réciprocité – du travail d’équipe. Il n’existe aucun moyen de faire du free-lance dans le volley-ball.

Marv Dunphy

POURQUOI LE VOLLEY DEVRAIT ÊTRE BIEN PLUS POPULAIRE QUE LE FOOT ET TOUS LES AUTRES SPORTS CO’

Le parcours historique de l’équipe de France aux Mondiaux met en lumière un constat malheureux : le volley-ball souffre d’un manque de popularité évident et d’un relatif anonymat comparé aux autres sports collectifs en France. Pourtant, ce sport dispose de tous les atouts pour crever l’écran et occuper la place qu’il mérite. En voici les raisons crédibles, décalées voire carrément second degré.

Parce que c’est le sport le plus universel

Avec 220 pays affiliés, la fédération internationale de volleyball (FIVB) peut s’enorgueillir d’être à la tête du sport le plus pratiqué au monde. Devant le basket (212 nations affiliées à la FIBA) et le football (203 par la FIFA). De quoi regarder le volley avec bien plus de considération et de respect.

Parce que… « Jeanne et Serge » !

Plusieurs générations (des quadras aux ados d’aujourd’hui) ont été bercées par les smashes supersoniques de Jeanne Yu et Serge Shiro, héros sportifs du célèbre dessin animé japonais « Jeanne et Serge ». Presque une institution, consommée à l’heure du goûter. Avec sa trajectoire de championne, Jeanne, devenue star internationale au fil des épisodes, aurait dû logiquement susciter des vocations. Un mystère non-élucidé malgré le succès d’estime et d’audience remporté par cette série inspirée d’un manga.

Parce que tout le monde en a fait à l’école

A l’instar du hand, le volley est le sport scolaire par excellence. En France, tout le monde en a fait, tout le monde s’est vautré lamentablement sur le parquet, tout le monde s’est retourné au moins un doigt ou s’est pris un ballon pleine tronche, tout le monde s’est pris au moins une fois pour Jeanne ou Serge. Bref, le volley n’a aucun secret pour les Français… qui ne le lui rendent finalement pas si bien que cela. Peut-être en raison des mauvaises notes que certains ont eu au Bac à cause de ce sport…

Parce que les Français ont le sens du confort

Le foot et le rugby, c’est bien mais l’hiver, ça caille sévère dans les stades ! Alors quoi de mieux qu’un bon match de volley à l’abri des frimas de l’hiver et des intempéries, bien en place sur le parquet ou confortablement installé dans les tribunes d’un gymnase chauffé à point. Sans parler des tenues à laver, que les mamans des licenciés n’ont pas besoin de décrotter outre mesure contrairement aux mères de footeux ou rugbymen littéralement lessivés après un tel exercice…

Parce que la version estivale ne manque pas de charme

Pour convaincre les derniers réfractaires à s’intéresser davantage au volley, un bon conseil : optez et penchez-vous de plus près sur la version estivale de ce sport, autrement appelée beach volley. Bien plus glamour et sexy. Si la version classique manque de piquant, le modèle d’été ne manque pas d’arguments qui vont d’ailleurs bien au-delà de l’aspect purement sportif et spectaculaire. Pour vous, mesdames, le show est en effet également esthétique, avec de solides gaillards bien galbés et lookés, biceps apparents, qui fleurent bon le monoï ou l’écran total. Et pour vous messieurs, de belles plantes en maillots de bain, qui sentent bon le sable chaud. Vive le sport !

Parce que le plus important, ce n’est pas les trois points…

Vous en avez marre des discours convenus, des phrases stéréotypées ou des réflexions sans fond. Ras le bol des matches à prendre « les uns après les autres » et du « plus important, c’est les trois points ». Avec les volleyeurs, au moins, la parole prend de la hauteur. A de rares exceptions, on s’en tire à bon compte, avec des déclarations réfléchies et un respect de langue française qui apaise les oreilles. Rien que pour cela, on en redemande.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :